Le Merle Blanc, Brest
Fête de quartier 2010


Barre de navigation ]


La fête annuelle du quartier s'est tenue le samedi 19 juin, en plein air comme le plus souvent, à la faveur d'une météo clémente. Le lieu le plus agréable est le terrain dit "de l'EDF", utilisé pour la fête en 2009. Mais parmi les organisateurs certains ont éprouvé quelques scrupules à renouveler une telle occupation sauvage d'un terrain privé (bien que laissé à peu près à l'abandon et libre d'accès). L'évènement a donc eu lieu, comme en 2008, sur le terre-plein situé devant le groupe de garages de la rue du Merle Blanc, avec l'assentiment des propriétaires des locaux.

Cette année, les participants au traditionnel repas ont profité de l'occasion pour fêter son centième anniversaire à la doyenne du quartier, Marie-Louise Hélary. Avec quelques mois de retard, il est vrai, puisque l'intéressée est née en décembre 1909. Et avec un peu de redondance, puisqu'en juin 2009 sa centième année lui était déjà souhaitée avec des fleurs.

Comme d'habitude, cette page présente l'album souvenir de la journée.



L'installation

installation

  installation

En fin de matinée, avec main d'oeuvre bénévole et matériel prêté par des personnes de bonne volonté. La décoration florale était, comme l'an dernier, prélevée sur la végétation du "terrain de l'EDF".


L'apéro

apéro

apéro

  apéro

apéro

"Mon Dieu, cachez ce vin que je ne saurais voir" (et encore moins, semble-t-il, montrer aux lecteurs). Tel était le mot d'ordre du journaliste du Télégramme, présent à ce moment, pour la prise de la photo souvenir (voir ci-dessous). Mais il n'y a pas lieu de manifester ici de tels scrupules et de cacher qu'il est agréable de boire un petit coup en toute convivialité. Et avec modération, bien sûr.


L'anniversaire

centenaire

  centenaire

centenaire

Marie-Louise Hélary, la doyenne du quartier, a eu cent ans en décembre 2009. En dépit des quelques mois de retard, la fête de quartier était l'occasion de lui souhaiter son anniversaire, avec fleurs, cadeau (un châle) et champagne (ce dernier escamoté, comme l'apéro, sur la photo publiée quelques jours plus tard dans Le Télégramme).


Le repas

repas

repas

  repas

repas

Quelques vues, générales et de détail, du repas en commun, point d'orgue de la fête de quartier.


L'écho dans la presse

coupure de presse

  coupure de presse

Cette année, le début de la fête a reçu la visite d'un journaliste du Télégramme. D'où deux échos parus dans les pages locales du journal, avec un décalage de quelques jours. Le premier, le 25 juin, sur la fête elle-même (ci-dessus à gauche), le second (à droite), le 28 juin, sur le centenaire de Madame Hélary. À noter que les deux entrefilets ont été rangés dans la rubrique "Saint-Marc", alors que le Merle Blanc est en réalité rattaché à Brest-Centre.


Retour

Accueil ] [ L'Association ] [ Adhérer ] [ Présentation du quartier ] [ D'où vient le nom ? ]
Un vrai merle blanc ] [ Merle ou Maërl ? ] [ Visite en images ] [ Vie et histoire du quartier ] [ Vu du ciel en 1930 ]
Hier et aujourd'hui ]


Nous écrire :

cliquer pour envoyer un message

Cliquer sur l'adresse pour poster en ligne
Pas de SPAM : circulaires, publicité, sollicitations commerciales, etc. Merci !