Le Merle Blanc, Brest
Révision du PLU et projet immobilier
Action en cours



Barre de navigation ]



La Métropole brestoise a voté le 25 mars 2022 une révision du Plan Local d'Urbanisme (PLU). Il s'agissait principalement d'ouvrir à l'urbanisation un certain nombre de sites jusqu'ici inconstructibles ou d'y lever des limitations sur le futur bâti. Avec, en arrière-plan, des projets immobiliers plus ou moins finalisés déjà en embuscade, mais considérés comme « hors sujet » lors des consultations publiques préalables à le révision proprement dite du PLU.

Parmi les sites visés, l'un se trouve dans l'environnement immédiat de notre quartier. Il s'agit d'une zone appelée « Îlot Pierre Sémard/Poullic al Lor », jusqu'ici classée 2AUC, ce qui signifie qu'elle était inconstructible. Son ouverture à l'urbanisation portait la référence A3 dans le projet de révision du PLU. Voir pages 17 et 19 de ce document. Le but de cette modification est de permettre à un promoteur de réaliser un projet immobilier sur l'emplacement de l'ancienne usine à gaz, laissé en friche depuis des décennies par les propriétaires successifs : EDF‑GDF suite à la nationalisation de l'énergie, puis, suite aux privatisations, GDF‑Suez, devenu Engie.

Le cadastre, où cette parcelle porte le numéro BP 278, indique que le terrain appartient actuellement à la société Speed Rehab, qui regroupe Brownfields, une entreprise spécialisée dans la dépollution d'anciens sites industriels, et le promoteur Vinci immobilier. Ce document indique comment ce groupe procède pour requalifier de nombreux anciens sites gaziers un peu partout en France.

Plan de situation

  Voirie publique carrossable, sauf places réservées au stationnement.
Voies publiques piétonnières, escaliers compris.
Venelle privée, derrière une porte généralement fermée à clé.



L'emplacement concerné est délimité en rouge sur le plan ci-dessus. Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Ce terrain comporte deux niveaux de plate-forme séparés par une falaise située approximativement entre les lignes en tirets jaunes. La plate-forme a, en hauteur, est accessible par la rue du Merle Blanc. La plate-forme b, en contrebas, est accessible à partir du rond-point Herman Melville et de la rue Poullic al Lor.

Des règlement locaux, en préparation et qui entreraient en vigueur à la suite de la révision du PLU, prévoient d'autoriser sur l'ensemble du site la construction de 150 à 200 logements. Sur la partie basse, des constructions seraient permises jusqu'à la hauteur de la falaise, ce qui correspond à un immeuble de 9 ou 10 niveaux.

Le projet du promoteur, en l'occurrence Vinci immobilier, comporterait un important ensemble de logements sur le secteur b, avec les places de parking associées, ainsi qu'un immeuble de bureaux et un hôtel. Sur le secteur a serait édifié un ensemble de logements plus modeste. Ce projet, qui ajouterait au bâti actuel plus de 150 nouveaux logements, avec au moins autant de nouvelles voitures, apparaît totalement démesuré par rapport aux conditions locales. Il créerait de sérieuses difficultés, notamment à propos des conditions de circulation et de stationnement, déjà très difficiles en l'état actuel des choses, aussi bien rue Poullic al Lor que rue du Merle Blanc. Il aggraverait certains problèmes de sécurité, et toucherait aussi à des questions d'environnement, d'aspects paysagers, etc. Retour haut de page ]




Dans une première étape,une consultation publique a été mise en place par la Métropole, et s'est achevée le 30 avril 2021.

Avec plusieurs personnes extérieures, domiciliées rue Poullic al Lor, notre association a constitué une « Équipe-Projet » qui a recueilli avis et suggestions, pour une intervention collective, au nom de l'Association, dans la consultation.
Mais nous avons aussi encouragé les participations individuelles à cette consultation de la part de toute personne ou organisation qui aurait pu se sentir concernée.

À l'issue de la consultation, la Métropole a établi un document intitulé « Bilan de la consultation préalable »

Il s'ouvre par une sorte de synthèse et reproduit ensuite, à partir de la page 12, les contributions reçues. Toutes ne concernent pas ce projet, seulement celles faisant référence à l'Îlot Pierre Sémard/Poullic al Lor, ou, directement, au quartier du Merle Blanc ou à la rue Poullic al Lor. Elles portent les numéros 16, 20, 21, 23, 28, 30, 31, 35, 36, 37, 39, 52 et 60. La présentation en est assez confuse. Celles qui sont illustrées sont éclatées entre le texte, présenté par ordre chronologique de réception, et les images, renvoyées dans les annexes en fin de document, pages 51, 69-71, 94, 102-104, 115-116. Il n'est pas toujours évident de faire le lien entre une illustration en annexe et la partie du texte qui y fait référence. D'autres contributions sont présentées uniquement en annexe, en particulier celles qui ont été formulées sur un registre papier ouvert au public ou reçues par courrier postal. Celles qui concernent le projet qui nous occupe se trouvent pages 155-163 et portent les numéros 82 et 83, ce dernier étant attribué à deux contributions différentes. Retour haut de page ]

Une seconde étape a été la « notification aux personnes publiques », terme obscur qui désigne en fait une consultation des communes faisant partie de la Métropole, des institutions ou autorités comme la Chambre de Commerce, la Chambre d'Agriculture, la Mission régionale d’autorité environnementale, la Préfecture, etc. Les avis recueillis sont favorables à l'ouverture de l'îlot à l'urbanisation, mais l'autorité environnementale mentionne des études préalables qui « devront toutefois impérativement être affinées s’agissant de la gestion des sols pollués, de l’exposition des futurs habitants aux nuisances sonores, et des incidences sur la biodiversité et la qualité paysagère ». Retour haut de page ]

Avant la décision finale de révision du PLU, initialement prévue pour fin 2021 mais reportée au 25 mars 2022, la dernière étape, commencée le 30 septembre 2021, et qui s'est achevée le 3 novembre à 17 h, était l'enquête publique.

Comme pour la concertation préalable, notre Association a déposé en son nom un rapport auprès de la commissaire enquêtrice. Ce rapport était accompagné d'une sorte de pétition portant, pour approbation, la signature de la plupart des habitants de la zone concernée. Et aussi, comme précédemment, nous avons encouragé les participations individuelles.

Pendant la durée de l'enquête, un registre numérique en ligne, sur lequel on pouvait intervenir, a rassemblé une partie des contributions. Mais ce document n'est plus accessible. Comme pour la consultation préalable, ces contributions concernaient plusieurs aspects de la révision du PLU, et seule une partie d'entre elles étaient relatives au projet qui nous concerne. D'autres contributions, qui ne pouvaient être consultées que sur place, ont été inscrites sur des registres papier, à l'Hôtel de Métropole et dans les mairies des communes membres.

Les résultats du travail de la commissaire enquêtrice ont été mis en ligne sur le site de Brest-Métropole le 3 ou le 4 janvier 2022. Les documents disponibles comprennent :

  Un premier rapport de la commissaire, qui comporte 30 pages. Il résume le déroulé de l'enquête publique et donne un bilan assez sommaire des avis recueillis, de la part de collectivités, d'autorités et du public. La page 30 est constituée de renvois à des annexes qui ne sont pas disponibles en ligne. C'est en particulier dommage pour l'annexe 2, « tableau récapitulatif des observations et propositions du public », où il semble que ce soit à l'îlot Pierre Sémard que soit fait le plus grand nombre de références. En bas de la page 24 sont signalées des oppositions du public à l'augmentation, dans plusieurs secteurs, de la hauteur maximale autorisée pour les constructions. C'est pour l'îlot Pierre Sémard que ces oppositions sont les plus nombreuses. Page 25, il est rapporté que seuls deux projets de modification du PLU font l'objet d'avis clairement défavorables de la part du public. L'un se situe au Relecq Kerhuon, l'autre est celui de l'îlot Pierre Sémard, et c'est à son propos que l'analyse est la plus détaillée.

Un second rapport intitulé « Conclusion et avis de la commissaire enquêtrice ». Ce document s'ouvre par un rappel des objectifs et des procédures concernant le projet de modification du PLU, ce qui s'achève, page 11, par des « conclusions sur la préparation et le déroulement de l’enquête publique ». Suivent des rappels d'échanges, à propos de tel ou tel point, entre l'enquêtrice et la Métropole, conclus à chaque fois par l'avis de la commissaire enquêtrice. Ce qui concerne l'îlot Pierre Sémard se trouve pages 28 à 33. L'avis de la commissaire est favorable au principe d’un projet de renouvellement urbain sur ce secteur, mais avec des réserves et en demandant des compléments d'études ou d'information. Elle déclare notamment que : « le projet doit être repensé en tenant compte des secteurs habités environnants ».

Une page avec des liens vers diverses pièces techniques ou administratives du dossier de révision du PLU. Retour haut de page ]

Au delà de l'enquête publique, nous avons continué à intervenir auprès des autorités locales, et ce n'est pas terminé. Il semblerait que nous ayons obtenu de menues avancées sur quelques points. Mais il subsiste un désaccord fondamental, sur la hauteur des constructions qu'autoriserait en partie basse la nouvelle version du PLU. Le plafond serait la hauteur de la falaise, ce qui permettrait la construction d'immeubles jusqu'à 10 niveaux. D'où une très forte densité de nouvel habitat, et un nombre de nouvelles voitures que la voirie, déjà par moments saturée, ne pourrait pas accueillir.

L'îlot Pierre Sémard est d'ailleurs inclus dans le périmètre de l’Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine (AVAP) de Brest, dont la réglementation, actuellement en vigueur, est opposable au PLU. Et il se peut que la limite de hauteur prévue pour les constructions, parce que trop élevée, contrevienne à cette réglementation. Retour haut de page ]

Parallèlement, nous avons parrainé un projet déposé le 4 décembre 2021 dans le cadre du programme municipal « J’ai un projet pour ma ville » note ]. C'est un projet alternatif d'urbanisation plus heureuse de l'îlot Pierre Sémard. En suivant le lien vers ce projet, intitulé « Îlot d’éco-quartier re-naturé du Douric », on peut le découvrir, le commenter, consulter le calendrier d'avancement du programme municipal. Mais il faut, pour intervenir, ouvrir un compte personnel sur le site.

Dans une première étape, du 7 au 26 janvier 2022, on pouvait aussi voter pour soutenir un projet, soit en ligne, soit sur des bulletins papier à retirer et déposer en mairie de quartier. Le dépouillement complet, avec regroupement des votes électroniques et des votes papier, s'est clos le 4 février 2022. Notre projet a recueilli 356 votes. Il est classé deuxième sur 168 pour l'ensemble de la ville et premier sur Brest-centre. Il est ainsi qualifié pour la seconde étape, l'étude de faisabilité.

Il existe aussi un groupe Facebook qui présente le projet alternatif, avec diverses informations complétaires. Il comprenait un événement pour aider à recueillir des votes en faveur ce projet. Les votes étant clos, il reste la possibilité de commenter et d'enrichir le débat. Si vous avez un compte Facebook, à vos claviers ! Retour haut de page ]

Par ailleurs, Le Télégramme du 13 novembre 2021 a consacré, dans ses pages locales de Brest, un article à ce projet immobilier. Le texte insiste en particulier sur les difficultés d'accès des pompiers, mais ce n'est qu'un aspect des problèmes que poseraient la réalisation du projet, et sans doute pas celui que cela aggraverait le plus. Retour haut de page ]



Retour

Accueil ] [ L'Association ] [ Adhérer ] [ Nos actions ] [ Les repas de quartier ]
Présentation du quartier ] [ Visite en images ] [ Incivilités ] [ Dégâts naturels ] [ Hier et aujourd'hui ]
Le vrai merle blanc ] [ D'où vient le nom ? ] [ Merle ou Maërl ? ] [ Les liens ] [ Guide d'accès pour les secours ]


Nous écrire :

cliquer pour envoyer un message

Cliquer sur l'adresse pour poster en ligne
Pas de SPAM : circulaires, publicité, sollicitations commerciales, etc. Merci !